Vous êtes salarié.e en cours de licenciement

entretien conseil
  1. Chèque reconversion
  2. Compte personnel de formation (CPF)
  3. Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Chèque reconversion

Le chèque reconversion du Conseil Régional de Bretagne permet de financer une partie du coût d’une formation (courte ou longue, diplômante ou non, à temps plein ou partiel).
Peuvent en bénéficier :

  • les salariés concernés par une procédure de licenciement économique en congé de reclassement dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi.
  • les personnes récemment licenciées en contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
  • les salariés issus d’entreprises de moins de 250 salariés, en situation de chômage partiel cumulé d’au moins 4 semaines, sans qualification ou titulaires d’une qualification ne permettant pas de trouver un emploi.

Le montant maximal de l’aide est fixé à 15 € / heure de formation, plafonné à 3 050 €, avec co-financement de l’entreprise, du Pôle Emploi ou d’un OPCA.
NB : ces plafonds ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap pour lesquelles un co-financement AGEFIPH est prévu.

Pour présenter votre demande :

  • l’aide doit être prescrite et mise en œuvre par une cellule de reclassement ou par le Pôle Emploi ;
  • le dossier complet doit être déposé au Conseil Régional de Bretagne impérativement avant le début de la formation, l’aide ne pouvant être accordée rétrospectivement.
Pour + d’informations :
- Conseil Régional de Bretagne - tél. : 02 99 27 14 87
- ou le Point Région le plus proche de chez vous :
  • Rennes - tél. : 02 23 20 42 50
  • Saint-Brieuc - tél. : 02 96 77 02 80
  • Vannes - tél. : 02 97 68 15 74
  • Brest - tél. : 02 98 33 18 20
Site internet : http://www.seformerenbretagne.fr

 

Compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015.

Le CPF permet aux salariés de droit privé en CDI ou en CDD de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur 7,5 ans, dont 24 h / an sur les 5 premières années puis 12 h / année de travail (pour un temps complet).

Les heures de DIF non utilisées au 31 décembre 2014 seront mobilisables pendant 5 ans dans le cadre du nouveau compte.
Le CPF finance les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions, les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances, l’accompagnement à la VAE.

Vous pouvez négocier l’utilisation de vos heures de CPF (et de vos heures de DIF non-utilisées à ce jour) en en faisant la demande auprès du service RH de votre structure impérativement avant votre départ de l’entreprise.
 

 

Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Il concerne tous les salariés d’une entreprise de moins de 1 000 personnes visés par une procédure de licenciement économique.
Le CSP est proposé par votre employeur ; il peut durer jusqu’à douze mois afin de permettre un retour durable à l'emploi, si nécessaire à travers une formation qualifiante ou une reconversion professionnelle.
Vous disposez d’un délai de réflexion de 21 jours pour accepter le CSP ou le refuser et être indemnisé(e) au titre de l’allocation chômage.

Le coût de la formation est pris en charge par votre employeur. Vous percevez une allocation de sécurisation professionnelle (ASP), dont le montant est égal à 70% de votre salaire brut antérieur et bénéficiez d’un accompagnement renforcé vers l’emploi. A ce titre, vous bénéficiez du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
 

Pour + d’informations : vosdroits.service-public.fr